Parcours

plus de 100 km de berges d’un seul tenant
sur le Doubs et le Dessoubre

Le Dessoubre :

C’est une magnifique rivière qui prend sa source à Consolation, à 600 m d’altitude et se jette dans le Doubs à Saint-Hippolyte après un cours de 33 kilomètres. Le milieu calcaire dans lequel elle s’écoule en fait une rivière très riche puisque les pêches électriques de références avoisinent 350 kgs par hectare pour la truite et 70 kgs pour l’ombre.

Le Dessoubre est une rivière de 1° catégorie tout à fait typique puisqu’il possède un cheptel exceptionnel de truites, d’ombres et d’espèces accompagnatrices.

Ce cheptel est tout à fait remarquable car les analyses génétiques pratiquées par l’INRA ont démontrées que les truites y sont de souche méditerranéenne pratiquement pure, ce qui n’a été trouvé nulle par ailleurs jusqu’ici. Ceci est dû à l’excellente gestion des AAPPMA et des riverains qui pratiquent une gestion patrimoniale depuis plus de 30 ans.

Un parcours mouche no-kill très réputé d’environ un kilomètre est situé en aval du lieu-dit Moricemaison, 6 km en amont de Saint-Hippolyte.

 » ATTENTION «  : en amont de Rosureux le parcours de notre AAPPMA et celui de la
Rêverotte sont plus ou moins imbriqués. Merci de respecter le pancartage.

parcour de peche-Dessoubre-1ere-catégorie

Le Doubs :

Sur le secteur de l’AAPPMA Les deux Vallées, en amont et en aval de Saint-Hippolyte et malgré un classement en 2° catégorie, le Doubs est largement supérieur à certaines rivières de 1° catégorie grâce à la proximité du Dessoubre.

Son cheptel de salmonidés y est en effet tout à fait remarquable avec notamment beaucoup de très grosses truites.

Ce secteur possède également des espèces de 2° catégorie avec, en amont du barrage de Grosbois, un parcours très réputé pour les gros brochets, les sandres et les carpes.

parcours-1ere-catégorie--doubs

parcours-2eme-catégorie--doubs

Le parcours mouche « no-kill « 

(remise à l’eau obligatoire de tous les poissons)

no-killSitué à environ 6 kms de Saint-Hippolyte, en amont du réputé plat de Fleurey où se réfugient les grosses truites, ce secteur est tout à fait représentatif du Dessoubre. En effet, sur une longueur d’environ 1km, il présente toutes les spécificités que l’on peut rencontrer sur la rivière.

En remontant depuis la pancarte aval, vous rencontrerez des courants peu profonds suivis d’un plat lui aussi peu profond jusqu’au rocher immergé appelé « la pierre à loutres » (elles venaient s’y reposer au soleil avant d’être hélas exterminées…) Ce secteur est excellent et les gobages y sont très accessibles.

Le secteur suivant, que l’on peu appeler médian, est différent puisqu’un courant bordé de saules suit la rive gauche alors que quelques seuils et des « mortes » bordent la rive droite.

Suit un plat bien peuplé en ombres puis un seuil plus imposant qui barre en partie le Dessoubre. En amont du seuil, le courant s’inverse puisqu’il se tient en rive droite alors que des mortes plus ou moins profondes et bordées de saules se trouvent en rive gauche.

La partie supérieure et finale du parcours mouche comprend un long plat avec une faille profonde où se tiennent de gros poissons plus difficiles à leurrer.

Ce secteur très prisé par les moucheurs est l’un des meilleurs du Dessoubre et l’un des plus peuplés. Tout pêcheur de l’AAPPMA se doit de l’avoir pratiqué au moins une fois pour en apprécier la beauté et la richesse.