Le point sur les mortalités piscicoles au 15 février 2016 :

Avec inquiétude, les bénévoles de notre AAPPMA ont surveillé très attentivement le Doubs, le Dessoubre et leurs affluents depuis le début de la reproduction des truites en décembre.
A leur grand soulagement les observations morbides de l’hiver 2014 n’ont pas été d’actualité, confirmation faite par le garde fédéral du secteur qui, de son côté, a multiplié les journées de présence sur les cours d’eau.
La période de reproduction des ombres est attendue sans trop d’appréhension par les dirigeants avec l’espoir qu’elle se déroule comme celle des truites.
Les résultats des pêche électriques pratiquées en été 2015 (voir graphiques) ont montré que la bonne reproduction 2014 engendre pour les 2 espèces, en 2015, la plus forte densité mesurée depuis 2009 en individus juvéniles (1+). En parallèle, les juvéniles de l’année 2014 concourent, également pour les 2 espèces, à faire remonter le stock d’adultes. On reste loin de 2009 pour l’ombre mais il faut dire qu’on partait de TRES bas après les mortalités de 2014…
Par contre, la reproduction 2015 n’est pas très bonne (température ou autre ???) A vérifier l’évolution dans les années futures mais il est bon de rappeler que ces différences annuelles de recrutement sont une habitude sur le Dessoubre, notamment pour l’ombre. Mais sans beaucoup de géniteurs c’est compliqué pour lui…
En tout cas, pour la truite on reste stable en biomasse et la quantité d’adultes a rejoint celle de 2009. Celle de l’ombre a presque doublé en un an mais en restant plus de 2 fois inférieure à 2009.
Bref, c’est plus ou moins encourageant mais tout ça reste sur le fil… et justifie le maintien des mesures de protection pour 2016 (no-kill pour l’ombre et prélèvement limité pour la truite).

Ombre – Station DESS 09 2 Ombre – Station DESS 09 Truite – Station DESS 09 2 Truite – Station DESS 09